Aires d’alimentation de 50 captages prioritaires du Bassin Adour Garonne

Aires d’alimentation de 50 captages prioritaires du Bassin Adour Garonne

Défi

La Directive 2000/60/CE fixe des objectifs à atteindre en 2015 pour une reconquête de la qualité de la ressource en eau potable.

La loi sur l’eau et les milieux aquatiques (30/12/2006) a créé des zones de protection quantitative et qualitative des aires d’alimentation des captages (AAC) pour lutter contre les pollutions diffuses d’origine agricole et non agricole

Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, un classement national des captages prioritaires a été effectué.

Le groupement d’études Antea Group, CALLIGEE, GINGER a été chargé par l’Agence de l’Eau de délimiter les bassins d’alimentation de 50 captages jugés prioritaires sur le bassin Adour Garonne et de caractériser leur vulnérabilité aux pollutions diffuses.

Solution

Antea Group, chef de file d’un groupement de trois bureaux d’études a fourni les principaux services suivants:

  • Recueil des données, analyse et synthèse pour établir un classement des ouvrages en fonction des données disponibles et des investigations complémentaires à réaliser ;
  • Réalisation d’investigations complémentaires (pompages d’essai, inventaires, piézométrie,  traçages, campagnes de mesures géophysiques, sondages pédologiques) ;
  • Détermination des aires d’alimentation à partir des méthodes adaptées aux différents milieux aquifères ;
  • Détermination de la vulnérabilité de chaque aire d’alimentation ;
  • Dévelopement et mise en œuvre d’une méthologie pour la détermination de la vulnérabilité des eaux superficielles ;
  • Etablissement d’un SIG (MAPINFO).

Résultats

Détermination des aires d’alimentation de 50 captages et de leur vulnérabilité dans un délai très court.
L’étape suivante sur la base de ces résultats consiste à effectuer un diagnostic sur l’AAC de chaque captage des pressions agricoles et non agricoles pour établir un programme d’actions destinées à réduire des intrants.