Confortement de la Pointe du Hoc

Confortement de la Pointe du Hoc

Défi

La falaise s’est érodée naturellement et a reculé d’une dizaine de mètres au cours des 60 dernières années.

Les vestiges historiques situés au sommet de la pointe du Hoc sont menacés de disparaître. L’objectif de l’ABMC est de conserver le pouvoir évocateur des lieux et de sécuriser le site pour les visiteurs. Les travaux de confortement du sol ont permis la sécurisation du blockhaus et ainsi sa réouverture au public fin 2010.

Jusqu’en 2010, le poste d’observation (blockhaus) situé à la Pointe du Hoc menaçait de tomber à la mer.

Les travaux consistent à solidifier le pied de la falaise en comblant des cavités à l’aide de matériaux naturels qui ne dénaturent pas le paysage.

 

Solution

Les fondations du poste d’observation sont consolidées grâce à la mise en place d’inclusions rigides. Tous ces travaux sont réalisés sur un site sensible sur le plan environnemental (faune marine) et paysager (lieu touristique recevant 500 000 visiteurs par an).

Les travaux sont réalisés depuis le haut de la falaise par des ouvriers cordistes. L’ensemble des engins de chantier sont descendus en pied de falaise à l’aide d’une grue de 180 T et remontés en fonction du rythme des marées.

Les travaux de confortement de la falaise consistent en :

• Comblement des cavités en pied de la falaise

• Confortement des pentes médianes

• Stabilisation des terrains en partie haute

• Drainage des eaux en surface

Résultats

Conduite et rédaction des dossiers réglementaires. Organisation et suivi d’un dialogue compétitif pour les entreprises de travaux. Assistance à la mise au point du marché d’entreprise. Suivi et direction des travaux. Opérations de réception des travaux.