Passer au contenu principal
Gestion intégrée des ressources en eaux du Mont Liban
Logo Antea Group - No text - Angled - Transparent

En savoir plus

Axel Aurouet
Axel Aurouet Responsable pôle
Sylvain Hupez
Sylvain Hupez Directeur métier adjoint

Actions collaboratives entre acteurs privés et usages publics de l’eau

Antea Group a réalisé l’étude quantitative détaillée des ressources en eau de la réserve naturelle du Shouf (réserve de biosphère du Shouf), situé au cœur du Mont Liban. Véritable « réservoir d’eau » pour le sud Liban, la zone d’étude abrite également la plus grande zone de cèdre libanais (Cedrus libani), emblème national du pays, ainsi qu’un des principaux bassins versants hydrogéologiques du Moyen-Orient. Ce secteur abrite deux usines d’embouteillage d’eau minérale qui bénéficient d’un environnement naturel protégé.

L’objectif de l’étude était de caractériser, puis d’évaluer la vulnérabilité des ressources en eau et d’impliquer les parties prenantes dans une gestion durable de ces ressources.

Mission

Les équipes Antea Group ont été mobilisées pour :

  • caractériser la ressource en eau à partir d’une étude détaillée des hydrosystèmes comprenant des investigations terrain et un suivi métrologique des eaux ; 

  • recueillir les données environnementales et sociales permettant d’identifier les usagers de l’eau et leurs besoins ; 

  • évaluer la durabilité des ressources face aux différents usages de l’eau, en regard des enjeux de changements climatiques ; 

  • proposer un programme de gestion intégrée de la ressource en eau et un programme d’actions. 

L’étude a démontré que, si la ressource est disponible, elle reste fragile à long terme. En parallèle, les services locaux d’eau (eau potable et assainissement) souffrent de faiblesse de gestion, en raison de contraintes de politique publique. Aucune institution publique ne montre d’initiative forte dans le secteur de l’eau. Le résultat est un manque d’entretien des infrastructures et de détérioration du service.  L’agriculture, quant à elle, affiche des besoins croissants.

Solution

L’étude a abouti à la proposition de création d’un comité de bassin, permettant d’initier un organisme local de gouvernance de l’eau au sein du Mont Liban. Ce comité de bassin aurait pour objectif de coordonner les acteurs, d’améliorer la connaissance du fonctionnement de l’hydrosystème, de diffuser et de partager cette connaissance auprès des communautés locales et de protéger la ressource par la mise en œuvre d’actions (recharge artificielle des aquifères, réduction de pertes de réseau, création de petits réservoirs pour l’irrigation).

L’étude aura permis de créer le premier comité de bassin au Liban permettant une coopération active entre tous les acteurs concernés du secteur de l’eau au Liban, publics ou privés.

Chiffres clés

  • 50 000 hectares Superficie de la réserve de biosphère du Shouf (SBR)
  • 102 000 Population concernée par la zone d'étude
  • 200 000 Nombre d'habitants alimentés par le réseau public d'eau
  • 80% Demande en eau satisfaite par des débits de sources
Axel Aurouet
Axel Aurouet Responsable pôle
Sylvain Hupez
Sylvain Hupez Directeur métier adjoint

Notre site internet utilise des cookies

Notre site interne utilise des cookies pour réaliser des statistiques sur l’audience du site ou par des sites tiers à l’occasion de certains services du site (vidéo, réseaux sociaux…). Vous pouvez les autoriser ou les désactiver. En savoir plus sur les données personnelles et les cookies.

Plus d'informations